Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le Staff de HOC vous souhaite la bienvenue dans son univers corrompu !
Cet univers vous obsédera et il vous possédera à jamais...
Ne résistez pas, venez nous rejoindre !Le guide pour vous faciliter la vie sur le forum se trouve ICI
HOC, c'est un forum interdit aux - 18 ans
Membres consentants
Thème Maître/Esclave
Nous exigeons un bon niveau rp ou du moins acceptable
Et on se laisse le droit de refuser des fiches non-rédigées avec soin.
Nous attendons de nombreux pvs ICIVous recherchez un esclave ? c'est ICI Un maître ? c'est LA

Pensez à jeter un œil <ICI des joueurs cherchent à rp.
Pensez à saluer les nouveaux joueurs sur leur fiche de présentation
Un accueil chaleureux peut vous apporter des liens, ne l'oubliez pas!
Urgent: Nous recherchons des hommes tortionnaires et martyrs.
Urgent:Nous recherchons aussi des martyres soumises et royales. Des âmes en peine vous attendent ! SVP




Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
HAREM OF CORRUPTION  :: Derrière les murs :: Il était une fois... :: Contexte

Intrigue : une martyre malchanceuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
✥Arrivée dans l'Harem » : 28/09/2014
✥Coup de fouet » : 440

Message
Intrigue : une martyre malchanceuse
Mer 14 Fév - 1:29



Une martyre malchanceuse

Ce châtiment pourrait être vôtre...



Une nouvelle des plus mauvaises s'est susurrée à l'oreille de l'Emir des Emirs, alors que celui-ci se délectait des caresses d'une martyre: Une esclave a tenté de s'enfuir, mettant K.O un tortionnaire, avant de finir écrasée au sol par deux gardes à peine la porte du grand hall passé.

Je suis entouré d’incapables ! Si les gardes ne passaient pas autant de temps à gérer leurs esclaves, peut être qu’ils se mettraient réellement au travail. J’ai créé le Harem pour être une forteresse impénétrable et vous êtes tranquillement en train de me dire qu’une esclave a put assommer son tortionnaire, circuler dans la moitié du palais, traverser la cour pour finalement se faire arrêter aux portes de celui-ci ? Depuis quand une esclave peut se promener seule ? Où étaient les gardes ? Vous commencez très sérieusement à me fatiguer… Je vais encore devoir tout gérer…

Sortir de cet endroit, fuir au loin. Tout le monde sait que ce rêve est partagé par tous les insoumis du harem. Ils ont l'espoir de retrouver leur liberté et de retrouver les bras si réconfortants de leurs familles. Et si en général, l'espoir fait vivre, dans le cas de cette pauvre esclave, l'espoir est la cause de sa punition, l'espoir est la cause de sa destruction.

Il n'a pas fallu bien longtemps pour qu'Aksel Al Delkhalek se charge lui-même de ce problème, de cette bavure qui fait bien trop tâche dans sa journée. D'ailleurs, il a commencé en passant un savon à ses gardes, car cela n'aurait jamais dû avoir lieu.

J’ai recruté les plus grands spécialistes en sécurités : police, armée, milicien et tout le toutim et une esclave peut se promener tranquillement dans le Harem sans être inquiété ? Et vous osez me regarder droit dans les yeux ? Vous vous êtes ramollis ! Vous n’êtes plus que des maîtres qui ne pensent qu’à vous occuper de vos esclaves ! Mais je vous rappelle qu’avant d’être votre, elles sont miennes ! Je donne, mais je peux reprendre ! Alors si vous ne souhaitez pas partager vos nuits avec Madame Cinq doigts, vous allez vous remettre au travail. Je ne veux personne dans les couloirs sans autorisation, aucune esclave près des portes d’entrées, une surveillance accrue des données GPS des bracelets et surtout, je vous veux sadiques, brutales, violents, pour décourager ces fils de putes de quitter ce lieu. C’est bien clair ? N’ayez aucune pitié… Car si cela devait se reproduire, moi je n’en n’aurai aucune à votre égard.

Ce fut donc sous ses ordres que l'esclave fut trainée de force jusqu'au palais des plaisirs, ce lieu où les esclaves sans maîtres peuvent vivre en paix enfin, jusqu'à maintenant. Car après ce qu'ils s'apprêtaient à être témoin, l'atmosphère dans cet endroit ne serait plus jamais le même. La pauvre chose se retrouve enchaînée à l'un des piliers centraux du palais, alors qu'autour d'elle, les esclaves s'approchent craintivement, forcés à regarder ce cruel spectacle.

Ceci, jeunes gens, c’est le passé… Cette femme a pensé, comme beaucoup parmi vous, qu’elle pourrait nous fausser compagnie… Je veux que vous la regardiez dans les yeux alors que, le fouet rompra ses chaires et que son sang se répandra. Si un seul d’entre vous détourne le regard, il subira le même sort. Je veux que vous compreniez par vous-même que je n’ai absolument aucune pitié et que ça... Ca c'est ce qui vous attend si un autre d'entre vous ose s'enfuir. Dorénavant, il vous sera interdit de vous promener seul sans votre maître… Un laisser passer royal pourra être remis pour une heure et durant les temps de travail. Les zones du palais sont désormais classifiées par vos bracelets GPS et si vous êtes présent là ou vous ne devriez pas, vous serez emprisonné et punie par mes frères et moi… Bien évidemment, dans ce genre de cas et en cas de récidive, nous déchargerons les maîtres de ces esclaves rebelles et nous les offriront aux rats. Les gardes ont désormais carte blanche pour vous tirer les vers du nez, vous interroger ou vous fouiller… Tout refus d’obtempérer sera immédiatement sanctionné d’une semaine de prison. Terminé le laxisme ! Appréciez le spectacle… Et… Ne me donnez pas l’occasion de revenir…

Le bourreau s'approche de sa victime, dans sa main un fouet qui donne des frissons rien qu'en le regardant. La peur se lit sur tous les visages des martyrs, alors que les gardes présents se tiennent aussi droit que des statuts, prêts à intervenir au besoin.

Les coups de fouet tombent, claquent et laissent derrière eux de viles marques rouges. Les cris de l'esclave échoient dans le palais, glaçant le sang des martyrs forcés à regarder cette cruelle punition. La peau craque et le sang coule alors que les cris de cette martyre s'éteignent petit à petit. Les coups continuent jusqu'à ce que la main de l'Emir se lève et signe à ses gardes d’emmener cette pécheresse dans les profondeurs du harem.


Le châtiment tombe...

Une esclave a tenté de s'enfuir, et pour en faire un exemple, l'Émir décide de la faire fouetter à la vue de tous les martyrs. Cela engendre la peur chez les esclaves, ainsi que la précaution chez les gardes, pour ne pas que cela arrive à nouveau. Et pour cause, ils se sont tous fait passer un savon. Concernant les tortionnaires, une certaine crainte ou complètement l'inverse une assurance qu'au au sein du harem, chaque problème est traité avec précaution. Mais la question qui est sur toutes les lèvres est : où est passée cette pauvre esclave? Car depuis, personne ne l'a vu.

Qui sera le prochain?



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://haremofcorruption.various-forum.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
HAREM OF CORRUPTION  :: Derrière les murs :: Il était une fois... :: Contexte-
Intrigue : une martyre malchanceuse
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: